Requiem de Verdi

Version de Terezin

gallery/juste tête
gallery/art et humanisme

 

Proposition de pistes pédagogiques à partir du Requiem de Terezin de Josef Bor

 

Classes de lycée - ou de 3e*  

 

 

 

* moyennant quelques adaptations et simplifications

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                             

                                             Édition de référence : Josef Bor, Le Requiem de Terezin, Livre de Poche, 2005

 

 

 

Littérature (lecture / écriture)

 

→ Les notions de tragique et d’absurde

 

  • un tragique qui, dans sa forme et le sentiment d’ « oppression » qu’il suscite, est très proche finalement du tragique « classique » : une action/un seul enjeu ; un seul lieu, fermé ; la pression du temps qui passe, de la mission devant être accomplie dans ce laps de temps,  l’issue du récit, nécessairement fatale.

       - Caractère ambigu du dénouement : d’une part, la représentation a lieu et est un succès ; d’autre part, tous les artistes sont         déportés à Auschwitz. En quoi peut-on dire que la mission que s’était imposée Schächter est un succès ? Un échec ? Peut-           on dire finalement que l’art a triomphé de la barbarie ? Distinguer le dénouement tragique des événements, de la portée                 plus vaste, plus générale, du geste accompli par Schächter et les autres détenus : leur création artistique, leur action a                   survécu, et s’est en quelque sorte pérennisée puisqu’on lit aujourd’hui Le Requiem de Terezin, puisqu’on joue encore le                 Requiem de Verdi dans les conditions qui furent celles de son exécution en 1944, puisque l’action de ces musiciens                       déportés suscite toujours des débats : rappel sur le nécessaire devoir de mémoire.

 

        - Travailler la notion d’engagement en art : peut-on dire que Le Requiem de Terezin est un roman engagé ? (établir un                  parallèle avec d’autres œuvres ayant été écrites pendant la guerre ou dans l’immédiate après-guerre).

 

        - Évoquer le dénouement (dernier paragraphe du roman) dont la brièveté et le caractère allusif accentuent le caractère                  tragique.

 

  • un absurde, précisément, tragique (caractère vain des répétitions et de tout le travail accompli par les artistes ; rappel de la commande passée à Schächter par les nazis de préparer un second concert juste après l’exécution des musiciens ayant participé au premier spectacle), guère éloigné de celui des dramaturges de l’après-guerre (« théâtre de l’absurde »), dont les œuvres témoignent d’une perte de repères, d’une perte de confiance en l’homme, de la vaine quête d’un sens qui se dérobe.

 

 

→ La notion de point de vue

 

Le roman est écrit à la troisième personne :  donner la parole aux acteurs du drame et d’essayer de rendre compte de leurs possibles sentiments et états d’âme (phases de doute, d’enthousiasme, de découragement, d’indignation, de révolte,...)

 

- Rédaction du journal intime de Schächter, ou de celui d’un ou d'une choriste.

 

- Possibilité de réécrire l’épisode de « Chérubin » à la première personne, en donnant la parole au jeune homme lui-même.

 

  • Ouverture aux contextes historique, artistiques, culturel

Recherches personnelles effectuées par les élèves (exposés, comptes rendus,…) :

 

 

- Lire / faire lire des extraits de La musique à Terezin de Joza Karas (Gallimard, 1993).

  Quelles œuvres y furent créées / représentées ? Dans quelles conditions ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherches à effectuer notamment sur Brundibár, musique de Hans Krása, texte de Adolf Hoffmeister, opéra écrit pour et créé par les enfants déportés du camp de concentration de Theresienstadt.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Brundib%C3%A1r

 

https://www.francemusique.fr/actualite-musicale/brundibar-opera-joue-en-1943-dans-le-camp-de-terezine-arrive-a-paris-72466

 

 

- Le camp de Terezin : qui y était interné ? Pourquoi dit-on qu’il s’agissait de la « vitrine du nazisme » ? Recherches sur le film Theresienstadt. Un documentaire sur la zone de peuplement juif (également parfois nommé : Le Führer offre une ville aux Juifs), film de propagande dont certains extraits sont accessibles sur le net.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Theresienstadt_

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                 Le Führer donne une ville aux Juifs                                                                                      Paradise Camp (documentaire en anglais, 1986)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                           1er septembre 1944 - Un match de foot dans le film de propagande nazie

 

 

- Lectures cursives complémentaires : Silbermann de Jacques de Lacretelle (Folio), L’Ami retrouvé de Fred Uhlman (Folio).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Études de films :

 

  • L’Ami retrouvé (Jerry Schatzberg 1989 ; parallèle avec le roman de Fred Uhlman) 

https://www.zerodeconduite.net/ressources/4382

http://ww2.ac-poitiers.fr/daac/spip.php?article829

 

  • La Vie est belle (Roberto Begnini, 1997 ; parallèle avec Le Requiem de Terezin : le rire / la musique comme moyens de tenir à distance la barbarie)

http://www.cinemaparlant.com/fichesfilms/t-u-v/fp_vieestbelle.pdf

 

  • Le Pianiste (Roman Polanski, 2002)

https://www.grignoux.be/dossiers/145/

http://csem.be/sites/default/files/files/fiche%2021%20-%20le%20pianiste.pdf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                 

- Verdi : recherches sur ce compositeur, ses œuvres mais aussi son engagement politique et humaniste (établir un parallèle avec, en France, la figure de Victor Hugo). Recherches sur le Requiem de Verdi : en quelles circonstances fut-il composé / créé ? (D’abord à la mémoire de Rossini, puis à celle du grand poète italien Manzoni).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                          Giuseppe Verdi (1813-1901)                                                                                             Alessandro Manzoni (1785-1873)

 

- Verdi et le Romantisme : repérer les opéras inspirés au musicien italien par des œuvres françaises, notamment romantiques : Hernani (Hugo) pour Ernani ; Le Roi s’amuse (Hugo) pour Rigoletto, La Dame aux camélias (Dumas) pour La Traviata.

 

Caractéristiques de l’esthétique romantique présentes musicalement chez Hugo : lyrisme, passions, émotion (écoute du Libera me, cri profondément humain plus encore que prière) goût pour les forts contrastes (comparer la violence exacerbée du Dies Irae et le dépouillement de l’Agnus Dei).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                      "Libera Me", Leontyne Price, choeurs et orchestre de                                     "Dies Irae", New Russia State Symphony Orchestra, dir. Claudio Vandelli                                                                      la Scala de Milan , dir. H; von Karajan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                            "Agnus Dei" (Elina Garanca, Anja Harteros, orchestre et choeurs                                                                                                                                                                                                                    de la Scala de Milan , D. Barenboim)

 

 

 

 

Éducation civique et morale 

 

- Lecture de la seconde section du livre : p. 16 à 23, et en particulier du dernier paragraphe. Rappels sur les religions juive et chrétiennes, sur la différence entre christianisme et catholicisme, sur l’athéisme, l’agnosticisme, la différence entre ces deux dernières notions, la notion de laïcité.

- Qu’est-ce qu’une messe de requiem ? Lecture et explicitation du texte de cette messe. En quoi chanter de telles paroles, peu de temps avant sa propre mort, devant ses propres bourreaux, constitue-t-il un acte symbolique particulièrement fort ?

 

Traduction du texte de la messe de Requiem :

 

Requiem

Donne-leur le repos éternel, Seigneur, et que la lumière éternelle brille sur eux. A Toi Dieu, il convient de chanter un hymne dans Sion, et qu’on accomplisse un vœu dans Jérusalem. Exauce ma prière, que toute chair vienne à Toi. Donne-leur le repos éternel, Seigneur, et que la lumière éternelle brille sur eux. Seigneur, ayez pitié. Christ, ayez pitié.

 

Dies Irae

Jour de colère, ce jour-là réduira le monde en cendre, David l’atteste, ainsi que la Sibylle. Quelle terreur va venir, quand le juge viendra pour juger tout sévèrement !

 

Tuba mirum

La trompette, répandant ses sons parmi les sépulcres des pays, rassemble tous les hommes devant le trône. La Mort sera saisie de stupeur, comme la Nature, quand ressuscitera la créature, pour comparaître devant le juge.

 

Liber scriptus

Le livre écrit sera produit, dans lequel tout est enregistré, pour que le Monde soit jugé. Donc quand le juge siègera, tout ce qui est caché apparaîtra, rien ne restera impuni.

 

Quid sum miser

Que dirai-je alors, pauvre de moi, quel protecteur demanderai-je, alors que le juste sera lui-même à peine en sécurité ?

 

Rex tremendae

Ô Roi de majesté redoutable, qui ne sauvez les élus que par la grâce, sauvez-moi, source d'amour.

 

Recordare

Souviens-Toi, doux Jésus, que je suis la cause de Ta venue sur terre ; ne me laisse pas aller à ma perte ce jour. En me cherchant, Tu t'es assis épuisé ; Tu m'as racheté par le supplice de la croix ; que tant de souffrance ne soit pas inutile. Juste Juge de la punition, fais-moi don du pardon avant le jour du compte (à rendre).

 

Ingemisco

Je gémis comme un accusé, la faute rougit mon visage; au suppliant pardonne, Dieu. Toi qui as absous Marie, et exaucé le larron; à moi aussi Tu as donné l’espoir. Mes prières ne sont pas dignes, mais Toi, si bon, fais par bonté que je ne sois pas brûlé par le feu éternel. Parmi les brebis offre-moi une place ; et sépare-moi des boucs en me plaçant à Ta droite. 

 

Confutatis

Les maudits étant confondus, aux flammes cruelles assignés, appelle-moi avec les bénis. Je prie suppliant et incliné, le cœur contrit comme de la cendre, prends soin de ma fin.

 

Lacrymosa

Jour de larmes que ce jour-là, où ressuscitera de la cendre pour être jugé l’homme accusé. À celui-ci donc, pardonne, ô Dieu, bon Jésus Seigneur, donne-leur le repos. Amen.

 

Offertorio

Seigneur, Jésus-Christ, Roi de gloire, délivre les âmes de tous les fidèles défunts des peines de l'enfer et de l'abîme sans fond. Délivre-les de la gueule du lion, afin que le gouffre ne les engloutisse pas et qu'elles ne tombent pas dans les ténèbres; mais que le porte-étendard Saint-Michel les introduise dans la sainte lumière, que Tu as autrefois promise à Abraham et à sa postérité. Nous T'offrons, Seigneur, les sacrifices et les prières de notre louange ; Toi, reçois-les pour ces âmes dont aujourd'hui nous faisons mémoire. Fais-les, Seigneur, passer de la mort à la vie que Tu as autrefois promise à Abraham et à sa postérité.

 

Sanctus

Saint le Seigneur Dieu Tout-Puissant, le ciel et la terre sont remplis de Ta gloire. Hosanna au plus haut des cieux ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux !

 

Agnus dei

Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde, donne-leur le repos. Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde, donne-leur le repos éternel.

 

Lux aeterna

Que la lumière éternelle brille sur eux, Seigneur, au milieu de Tes saints pour l’éternité, car Tu es bienveillant. Donne-leur le repos éternel, Seigneur, et que la lumière éternelle brille sur eux.

 

Libera me

Délivre-moi, Seigneur, de la mort éternelle, en ce jour redoutable, où les cieux seront ébranlés, ainsi que la terre. Quand Tu viendras juger le monde par le feu. Voici que je tremble et que j'ai peur, alors que le jugement s’approche, et la colère à venir. Ce jour-là sera jour de colère, de calamité et de misère, jour mémorable et très douloureux. Donne-leur le repos éternel, Seigneur, et que la lumière perpétuelle brille sur eux.

 

 

- Pour les parties retenues par Schächter dans sa version du Requiem (Dies Irae, Liber scriptus, Lacrymosa, Agnus Dei, Libera me) :

     1. Faire caractériser la teneur des paroles (sentiments, émotions véhiculés).

     2. Faire caractériser la musique qui pourrait accompagner ces paroles.

     3. Faire écouter chaque morceau (au moins en partie) ; faire correspondre un morceau musical à une des parties du texte,             en justifiant à chaque fois le choix opéré.

 

- Quel message est véhiculé par le fait que cette messe catholique soit interprétée par des Juifs, des chrétiens et des athées ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

gallery/la mat
gallery/rt
gallery/silber
gallery/at livre
gallery/arf
gallery/vb
gallery/lp
gallery/verdi
gallery/manzoni_1805